mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 19/02/2020

Les pollutions de la santé

Les pollutions de la santé

N°80 - Janvier / Février 2019

Aujourd’hui les pollutions et les maladies qui leur sont liées tuent plus que le tabagisme, la faim ou les catastrophes naturelles…

A l’occasion de son 10ème colloque annuel qui s’est tenu le 15 novembre 2018, Groupe Pasteur Mutualité (GPM) a décidé de s’attaquer à un problème de santé publique majeur et de mettre en avant les effets des polluants et des pollutions sur la santé. Tous les polluants seront abordés : atmosphériques, résidus de médicaments, perturbateurs endocriniens, visuels et auditifs…

La pollution cause 9 millions de décès par an dans le monde et représente 16% de la mortalité globale, bien davantage que le tabagisme, la faim ou les catastrophes naturelles. Comment prévenir les risques liés à la pollution dans notre environnement global et sur notre lieu de travail ? 

3 questions à : 
Docteur Michel Cazaugade
Président
Groupe Pasteur Mutualité

« Les polluants sont partout… »

 
Agir Mag : Votre récent colloque désignait les pollutions comme un enjeu vital de santé publique. Quel est le niveau d’urgence ?
Michel Cazaugade :  Nous sommes confrontés à une crise écologique et climatique, dont nous connaissons de mieux en mieux les impacts. S’emparer de ce sujet, avec un regard de préventeur en santé, fait donc partie de notre mission. Les pollutions ont de multiples origines : chimiques, bactériologiques, nucléaires, thermiques, hormonales, visuelles ou auditives. Le risque est partout et constitue une menace existentielle pour chacun d’entre nous. Médecins, chercheurs, vétérinaires, pharmaciens, agriculteurs se mobilisent pour caractériser les émissions de polluants et en comprendre les effets.

Notre colloque avait pour ambition de faire un état des lieux pluridisciplinaires de ces travaux, à l’échelle européenne. Nous, professionnels de la santé, avons une responsabilité particulière dans ce domaine, où la prévention est déterminante pour éviter des maladies et réduire le nombre de décès liés aux polluants qui nous entourent, où que nous soyons. La pollution de l’eau est significative à cet égard : avec l’augmentation de la démographie et la pénurie d’eau douce liée aux changements climatiques, la réutilisation des eaux usées va croissant, pour fabriquer de l’eau potable ou irriguer des aliments. Les risques de contamination sont inquiétants pour l’avenir de la santé et la fiabilité des filières de traitement. C’est un sujet d’alerte majeur pour les scientifiques.

Enfin, si l’on regarde de plus près la pollution des résidus de médicaments, héritage du développement de la chimie depuis les cinquante dernières années, elle imprègne l’environnement de ses effets biologiques, en rejoignant l’écosystème aquatique, avec des impacts délétères sur notre santé. « L’environnement nous a fait devenir ce que nous sommes », explique Rémy Slama, chercheur à l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche médicale) à l’occasion du colloque, « nous sommes entrés dans une ère où l’influence de l’homme sur l’environnement est majeure ; c’est l’ère anthropocène ».
 
Agir Mag : Les animaux semblent jouer un rôle de « sentinelle » dans ce domaine ?
M.C : C’est en effet le cas, les animaux sont un intermédiaire précieux entre la nature et l’homme. Nous travaillons en étroite collaboration avec un réseau de vétérinaires, qui étudient le comportement de certains animaux comme les abeilles, les poissons, les oiseaux, les animaux de compagnie et de reproduction, notamment par rapport au risque chimique.

Les truites de Marseille sont par exemple utilisées comme sentinelles de la qualité de l’eau à Marseille alors que les rennes de Laponie, mammifères herbivores, ont été de redoutables indicateurs du risque physique nucléaire après la catastrophe de Tchernobyl. De même, ce sont les travaux d’inoculation réalisés sur les souris et les brebis qui ont permis de démontrer la transmissibilité de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. L’étude des zoonoses est un secteur de pointe pour nous aider à combattre les risques des polluants sur notre santé. 
 
Agir Mag : Et au travail ?
M.C : Les polluants sont partout, dans l’atmosphère ou dans l’eau, mais certains d’entre eux concernent plus directement le quotidien des personnes exposées à des risques de pollution plus précis, comme la pollution visuelle ou auditive, trop souvent méconnues. L’humain est un être d’activité diurne qui se régénère la nuit, grâce à l’obscurité.

Aujourd’hui, exposé à de nouvelles sources de lumière artificielle, diffusées par les écrans de télévision, d’ordinateurs ou de smartphones, mais aussi par les enseignes ou l’éclairage urbain, le tissu rétinien subit des effets d’onde toxiques qui provoquent des myopies précoces, l’obésité ou des troubles du sommeil et de la concentration. Pour ce qui est de la dangerosité du bruit, omniprésent, il est avéré que les durées d’écoute trop intenses peuvent entraîner une destruction quasi irréversible des cellules ciliées de l’oreille interne. Pour protéger son audition, il faut guetter ce qui a disparu, et s’inquiéter lorsque l’on constate une altération unilatérale de l’audition. 

En vous abonnant à AGIR Magazine – Santé et Entreprises, vous bénéficiez également de notre "encyclopédie pour la qualité de vie au travail" durant toute la durée de votre abonnement sur l’espace réservé du site Internet : Agir-mag.com.

L’interface en ligne "Abonnés" met votre disposition :

  • Tous les magazines depuis le numéro 1 en version numérique / PDF,
  • Un site d’information comprenant l’intégralité des contenus, dossiers et articles traités depuis 07-2006,
  • Un menu organisé selon les thématiques du magazine,
  • Un moteur de recherche pour facilement trouver l’ensemble des articles qui traite d’un sujet particulier,
  • La newsletter mensuelle exclusivement réservée à nos abonnés. 

Consultez les sommaires de l’intégralité des numéros sur le kiosque numérique.

  • Facebook
  • Twitter

Développement durable

Un développement qui répond à l'engagement durable de l'entreprise dans l'amélioration de ses pratiques sociales, économiques et environnementales...

Les pollutions de la santé
La pollution cause 9 millions de décès par an dans le monde et représente 16% de la mortalité globale, bien davantage que le tabagisme, la faim ou les catastrophes naturelles...
Des « Oasis zéro déchet » !
En France, 90% des déchets produits chaque année proviennent des entreprises. Parmi eux, plus de 80% ne sont pas recyclés selon l’ADEME...
Promouvoir la diversité
La charte de la diversité a pour ambition de promouvoir l’égalité des chances, en combattant les discriminations directes et indirectes. La parité hommes-femmes est une de ses priorités.
Doublement solidaire…
Une tonne de papiers récoltés permet de créer 900 kg de nouveaux papiers pour les entreprises ! Ils peuvent ainsi être recyclés jusqu'à 5 à 7 fois..
Une plus-value sociale et environnementale
Une véritable démarche de responsabilité sociétale de l’entreprise à travers un projet d’économie sociale et solidaire dont la valeur ajoutée est de créer de l’emploi, améliorer les conditions de travail et préserver l’environnement
Responsabilité ET Santé !
La démarche vers la labellisation Responsabilité & Santé (R&S) s’adresse à l’ensemble des acteurs du secteur du soin et du maintien à domicile.
La seconde vie des casques de chantier
Le recyclage des casques de chantier
Au cœur de la démarche QSE…
Chimirec s’est fortement engagée dans une démarche QSE apuisque l’entreprise a mis en place la triple certification ISO 9001, 14 001 et OHSAS 18001
Les écogestes, pour un mieux-être
Au sein de l’entreprise Bruneau, le développement durable sert aussi à améliorer les conditions de travail.
Une entreprise engagée !
La politique Qualité et Développement durable est au centre de la stratégie de cette entreprise familiale.
Une TPE en mode RSE !
Agir sur tous les leviers de la RSE : santé et sécurité au travail, bien-être au travail, amélioration des conditions de vie dans l'entreprise
Les salariés se mettent au panier !
A Toulouse, des entreprises se font livrer chaque semaine des fruits frais et locaux. Une démarche qui conjugue santé et développement durable.
L'ingénierie environnementale
Une PME, spécialisée dans la valorisation des déchets, a mis spontanément en place une démarche RSE…
Quand les salariés font bzzzz...de plaisir
Et si l’entreprise était une ruche dont on peut récolter le miel ?
Au cœur d'une démarche RSE !
Comment une PME optimise ses ressources et structure des actions internes et externes
Un engagement quatre étoiles !
Dans cet établissement parisien, développement durable et prévention des risques se marient au sein d’un vrai projet d’entreprise.
Un plan top !
De nombreuses entreprises incitent leur salariés à des changements durables de comportements de mobilité...
Préserver la santé et l'environnement
Les poussières de bois représentent la deuxième cause de cancers liés au travail en France
Manager par la proximité
Sur le terrain les salariés portent les valeurs de l'entreprise
La force du local
Cette entreprise spécialisée dans le caoutchouc a mis en place une politique RSE adaptée aux enjeux de son territoire.
Un salon de coiffure durable !
« L’écosalon » c’est la volonté d’intégrer le développement durable à tous les niveaux du salon
Une entreprise qui cartonne !
Une PME ne doit pas avoir peur d'engager une démarche qui modifie l'organisation et donne plus de sens au travail de chacun...
Une PME en mode durable
Potager, poêles à bois, ruche… Dans cette entreprise alsacienne, les initiatives en faveur du développement durable se multiplient, et portent leurs fruits !
Le covoiturage en bonne route
Rouler à plusieurs, c'est rouler plus tranquillement, plus écologiquement, plus économiquement... mais aussi plus sûrement.
La RSE en 3 fois 1% !
Connaissez-vous le modèle 3 fois 1% ? Découvrez un exemple de stratégie RSE !
Mobilité et sécurité durables
La mobilité générée par l'entreprise s'inscrit dans une politique de progrès pour la Santé Sécurité, les RH mais plus généralement de Développement durable…
Du cuivre contre les bactéries...
En complément des pratiques habituelles d’hygiène et de contrôle, le cuivre, permet de réduire considérablement le temps de survie des bactéries… Découverte !
"Solutions entreprises…"
Plus de 70% des clients de Transilien SNCF empruntent le train pour des déplacements liés à leur travail, et 13% pour des déplacements domicile-lieu d’étude.
L'efficacité énergétique
64 Chambres de Commerce et d'Industrie de 12 pays européens sont impliquées dans le programme « CHANGE » piloté par EUROCHAMBRES dans le cadre de l'amélioration de l'efficacité énergétique des entreprises...
Les « Eco-défis des commerçants et artisans »
La Chambre de commerce et d’industrie de Paris Val-de-Marne en partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat du Val-de-Marne, la ville de Vincennes et l’ADEME ont lancé l’opération « Eco-défis des commerçants et artisans »
Préserver l'eau
2015 : c'est l'échéance fixée par une Directive Cadre Eau (DCE) européenne pour que les masses d'eau soient obligatoirement dans un bon état écologique et chimique.
Le système de management environnemental
3 questions à Grégory Fauveau, Ingénieur management environnemental – Ademe IDF
Mettre à disposition des salariés des voitures de location
Témoignage de David Ernest - Chargé du développement durable - Icade
Intégrer l'environnement au diagnostic santé-sécurité
Interview croisée : Dr. Dominique Riffiod, Médecin du travail et Guillaume Bard, Intervenant en Prévention des Risques Professionnels
Le diagnostic énergétique
La consommation d’énergie représente en moyenne 10 à 20% des charges d’une entreprise tertiaire ou d’une administration, et plus de 30% du budget d’une entreprise industrielle.
La gestion des déchets
Les déchets ne manquent pas et les solutions de gestion non plus…
Le covoiturage
L'idée du partage des moyens de transport privés fait son chemin.
La certification
L’ILO-OSH 2001 est le seul référentiel international adopté dans un cadre tripartite – pouvoirs publics, employeurs et travailleurs.
La responsabilité sociétale des entreprises
L’association Ethicum s’est donnée la mission de réassurer les trois piliers du développement durable : le social, l'économique et l'environnement.
Entreprendre dans le respect de l’environnement
Concevoir l’activité dans ses impacts sur l’environnement et mettre en place une politique qualité sont les principes du système de « management environnemental ».
Economie et écologie
La nécessité d'une plus grande maîtrise des consommations énergétiques est aujourd'hui une priorité pour les entreprises.
Déchets du matériel informatique: les coûts.
Le coût de traitement est désormais pris en charge par les clients, particuliers ou entreprises.
Les PME s'engagent aussi pour l'Environnement
L'implication dans le respect de l'environnement et du développement durable n'est pas réservée aux grands groupes.