mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 08/10/2019

Radiographie du bien-être au travail

Radiographie du bien-être au travail

N°77 - Juillet / Août 2018

L’épanouissement professionnel a longtemps été considéré comme une chance, plutôt aléatoire, et non comme une condition de travail à part entière. Une récente étude de la Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques (DARES) dresse l’état des lieux des facteurs de bien-être au travail

L’étude, publiée en mars 2018, a été menée par Thomas Coutrot, économiste et statisticien à la DARES, directeur du département « conditions de travail et relations professionnelles ». Parmi les facteurs qui concourent au bien-être, trois sont liés à la perception du rôle que l’on joue dans son univers métier : l’autonomie, le soutien social et la reconnaissance. Le fait d’avoir la possibilité d’intervenir directement sur son travail, d’avoir le sentiment de faire partie d’une équipe, d’être reconnu par son supérieur et ses collègues et l’impression d’être utile aux autres est considéré comme un terreau indispensable à l’épanouissement professionnel.

Des risques identifiés

Mais l’épanouissement professionnel dépend aussi de l’exposition à certains risques, et aux mesures qui sont prises, ou non, pour aider le salarié à se sentir en harmonie avec son travail.
  • La pénibilité liée au bruit, au port de charges lourdes, à l’exposition à des produits toxiques ou à des poussières ;
  • Les risques liés à l’organisation: le travail de nuit, les astreintes les jours fériés, l’incertitude quant aux horaires du mois suivant, des horaires atypiques et inconciliables avec la vie sociale et familiale, des durées supérieures à 42 heures par semaine, la difficulté de pouvoir s’absenter ;
  • Les rythmes de travail : les contraintes importantes, l’obligation d’agir en urgence ou sous pression, les injonctions contradictoires, le fait de penser à son travail même quand on n’y est pas ;
  • L’inconfort éthique : réaliser des tâches que l’on n’approuve pas, ne pas avoir la possibilité de fournir un travail de qualité ou devoir le réaliser trop vite, ne pas avoir d’informations suffisantes pour mener à bien sa mission ;
  • Les aspects émotionnels : être exposé à l’agressivité ou à la détresse du public accueilli, devoir faire mine d’être heureux, subir des émotions fortes et répétées ;
  • L’insécurité : sur le maintien ou non de son emploi, sur des incertitudes par rapport à une mutation ou à des changements insuffisamment préparés, sur son intégrité physique ou celle de ses collègues dans l’exercice de son travail.

Des métiers à haut potentiel de bien-être

L’étude de la DARES montre que plus d’un tiers des actifs estiment que leur travail est bénéfique pour le développement de leurs compétences et de leur épanouissement. Il ressort de l’enquête que si ce sont surtout les personnels les plus qualifiés et les plus diplômés qui ressentent ce bien-être, certains métiers moins qualifiés y contribuent aussi, comme les assistantes maternelles, les employés de maison ou les coiffeurs. Les professions les plus reconnues sur le plan de l’épanouissement sont les cadres dans le domaine des transports et de la logistique, les secrétaires de direction, les ingénieurs informatiques, et les cadres de la bancassurance. Parmi les métiers à haut risque de mal-être, on compte les cuisiniers, les boulangers, les caissiers, les aides-soignants, les ouvriers mécaniques ou les conducteurs d’engins.  
En analysant l’ensemble des catégories socio-professionnelles, ce sont les agriculteurs sur lesquels le travail a le plus gros impact psychologique négatif (50%) puis on trouve les ouvriers (40%) et les cadres (30%).

Des portraits-types professionnels

On peut aimer son métier mais ne pas rencontrer les conditions d’exercice suffisantes pour être heureux au travail, nous dévoile cette étude, qui établit au passage une typologie des individus en fonction de leur perception du bien-être :
 
  • Les confortables (33%) : ceux qui sont épargnés par la plupart des risques professionnels. En général qualifiés, ils sont dirigeants, cadres, plutôt seniors, dans le spectacle, l’administration ou l’enseignement ;
  • Les stressés et les empêchés (15%) : ils sont autonomes, soutenus et reconnus mais ils éprouvent des pressions liées à l’intensité de leur travail, ou connaissent des conflits d’ordre éthique. Sont concernés les jeunes qualifiés dans les professions de soins et de commerce, dans l’action sociale ou le domaine bancaire ;
  • Les isolés (11%) : ils manquent de collectif ou souffrent d’un environnement dégradé, mais bénéficient en général d’autonomie et de moyens financiers. Il s’agit notamment des seniors, travailleurs non salariés dans de petites structures, mais aussi des agriculteurs et salariés du BTP ;
  • Les précaires laborieux (15%) : ils sont victimes de nombreux changements ou contraintes, et on les retrouve chez les hommes, ou les femmes de ménage, en CDD ou en intérim, mais aussi chez les ouvriers qualifiés du BTP, de la maintenance, de la réparation mécanique et de la métallurgie ;
  • Les passifs (11%) : leur autonomie et leur reconnaissance est faible, mais leurs responsabilités aussi. Ce sont des femmes, seniors, ouvrières, dans la maintenance ou la manutention ;
  • Les accablés (14%) : le poids de la pénibilité psychosociale touche ceux qui travaillent dans de grands établissements, à des fonctions de soins, de secrétariat ou de commerce. Leur vie privée est également ressentie comme difficile.

Un actif sur 10 en situation de mal-être

Selon cette étude de la DARES, près d’un actif sur dix environ connaît des conditions de travail dangereuses pour son bien-être psychologique, à la fois sur le plan physique, organisationnel et psychosocial. 
 

En vous abonnant à AGIR Magazine – Santé et Entreprises, vous bénéficiez également de notre "encyclopédie pour la qualité de vie au travail" durant toute la durée de votre abonnement sur l’espace réservé du site Internet : Agir-mag.com.

L’interface en ligne "Abonnés" met votre disposition :

  • Tous les magazines depuis le numéro 1 en version numérique / PDF,
  • Un site d’information comprenant l’intégralité des contenus, dossiers et articles traités depuis 07-2006,
  • Un menu organisé selon les thématiques du magazine,
  • Un moteur de recherche pour facilement trouver l’ensemble des articles qui traite d’un sujet particulier,
  • La newsletter mensuelle exclusivement réservée à nos abonnés. 

Consultez les sommaires de l’intégralité des numéros sur le kiosque numérique.

  • Facebook
  • Twitter

Bien-être

La qualité de vie au travail est l’affaire de chacun et vise le bien-être de tous. Le bien-être est lâché ! Et l’idée est précisément de « se lâcher », de s’autoriser à vivre son travail autrement…

Radiographie du bien-être au travail
L’épanouissement professionnel a longtemps été considéré comme une chance, plutôt aléatoire, et non comme une condition de travail à part entière...
Le sport comme médicament
Les médecins peuvent désormais prescrire une « activité physique adaptée ». Une reconnaissance officielle des bienfaits de l'activité physique pour la santé
Le sport au service de la santé
Le Plan régional sport santé bien-être et son volet majeur, Prescri’Forme – l’activité physique sur ordonnance en Île-de-France
Priorité au bien-être !
Mise en place d'une politique de bien-être au travail des salariés dans l'entreprise
Favoriser la prise d’initiatives...
Les entreprises disposent d'un gisement de performance en créant les conditions d’organisation et de management qui permettent la libération de l’initiative des collaborateurs.
Choisissez l'optimisme !
Les spécialistes s'accordent pour affirmer que 40% de notre bonheur dépend entièrement de nous-mêmes. D'où l'intérêt de développer nos compétences pro-optimisme !
Et les compétences relationnelles ?
Les salariés considèrent que les compétences relationnelles sont indispensables pour évoluer professionnellement.
Suivre son humeur !
Cette SSII casse les codes qui régissent habituellement le secteur en agissant sur le bien-être et son amélioration continue.
Un bungalow bien-être !
« L'ohmspace », structure bien-être itinérante, permet désormais aux opérateurs de chantier de se relaxer, surfer sur Internet, faire du sport... hiver comme été.
L’innovation managériale au service du bien-être
Une politique managériale axée sur le bien-être au travail
Se bouger pour la bonne cause
Le 3 juin, à l’appel d’Action contre la faim, les salariés courent sous les couleurs de leur entreprise. Objectif : récolter des dons pour financer des actions humanitaires.
Une question de rythme !
Société de conseil en management créée il y a 30 ans et basée à Paris, Nantes et Lyon, Quaternaire a connu plusieurs vies.
Promouvoir l’activité physique !
L’activité physique joue un rôle déterminant dans l’état de santé physique et psychologique…
La qualité de vie au travail, ça roule !
La démarche de qualité de vie au travail au sein de BlaBlaCar, leader du covoiturage
Un esprit sain, un cœur sain !
Comment prendre soin de son cœur avec la psychocardiologie ?
Se dépasser ensemble !
Le sport pour se dépasser et favoriser l'intégration de tous les collaborateurs
La relaxologie contre les TMS et le stress
Trois jours par mois, 20 à 25 minutes par personne, une pièce dédiée, de la musique relaxante…
Retrouver l’estime de soi…
Joséphine, les salons de beauté sociaux et solidaires, chouchoutent les femmes en difficulté, et les aident à retrouver le chemin de l’emploi tout comme leur estime de soi.
Espaces de travail : se reconnecter à la nature
Les bureaux dotés d’élément naturels ont-ils un impact sur le bien-être et la productivité ?
De la cohérence !
…Ou comment promouvoir en interne une politique santé et bien-être en adéquation avec les valeurs défendues auprès des clients…
La pollution intérieure : vite de l'air pur !
Composés chimiques, bactéries, particules fines se répandent dans l’air des espaces clos. Comment agir pour limiter leur présence et leurs effets sur la santé ?
La santé passe aussi par la nutrition
La signature de la charte PNNS permet aux entreprises de s’engager sur le terrain de la santé à travers une meilleure alimentation et davantage d’activités physiques…
Le sommeil, c'est la santé !
La qualité du sommeil dépend de multiples facteurs environnementaux comme le bruit, la lumière, la température ambiante… et la literie
Le bien-être au travail en Europe
Dans un rapport, l’EU-OSHA analyse les différentes approches du bien-être au travail dans 30 pays d’Europe
Comme à la maison !
Ce cabinet spécialisé dans l’innovation managériale a transformé ses bureaux parisiens en un laboratoire d’expérimentation où l’on échange, invente, et où l’on joue aussi. Reportage.
Le sport dans l'entreprise !
L'activité physique et sportive est signe de bonne santé mais aussi de qualité de vie au travail...
On se bouge !
Sédentarité et alimentation déséquilibrée forment un duo aux conséquences sanitaires désastreuses…
Bien dans ma vue !
Pour éviter la fatigue visuelle au travail, des solutions existent : exercices, équipements et surtout, ménagement !
Comment choisir son activité physique ?
Renforcement cardiaque et musculaire, détente et bouffée d'air: le sport apporte de nombreux bienfaits, et même au travail !
L’entreprise se met en scène !
Le théâtre ouvre l’échange entre les salariés devenus spectateurs ou comédiens d’un jour…
De l'atelier à la salle de yoga...
...Ou comment les salariés d'une ferronnerie parisienne s'accordent des pauses de bien-être !
Bien vivre dans son entreprise...
Comment faire de l'entreprise un lieu où il est agréable de travailler ? Voici des éléments de réponse au cœur d'une PME !
Les formes... et la forme !
La prise en charge de l'obésité est aujourd'hui un enjeu majeur de santé...
Une journée activités physiques et relaxation !
La pratique d'une activité physique régulière joue un rôle majeur sur le bien-être des salariés.
Intégrer les RPS dans le Document Unique !
Les risques psychosociaux sont-ils des risques professionnels comme les autres ?
Le dispositif ORA
En progression constante, les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent aujourd’hui 70 % des maladies professionnelles…
Bien-être par les plantes d'intérieur
Les plantes d’intérieur suscitent un intérêt croissant dans la recherche d’une amélioration de la qualité de l’air des bâtiments comme du bien-être au travail…
TMS : les étirements au travail
Les étirements et les bonnes postures permettent de prévenir les TMS…
Le rapport bien-être et efficacité au travail
Le 17 février 2010, Henri Lachmann, Christian Larose et Muriel Pénicaud ont remis le rapport « Bien-être et efficacité au travail »...
Les salariés jugent leur bien-être au travail…
Du 30 novembre au 7 décembre 2009, Comundi a réalisé l’enquête « Etre bien au travail » auprès de 2 500 salariés issus des secteurs privé, public et associatif pour évaluer leur ressenti sur leur épanouissement professionnel…
Un assistant de bien-être… en ligne !
Le « web » pour favoriser le bien-être par l’interaction et la personnalisation…
Le bien-être sans les kilos !
Perdre les kilos superflus avant de bronzer sur la plage… c’est bien ! Acquérir en plus un bien-être durable par le choix d’une réelle hygiène de vie… c’est mieux !
Des bonnes nouvelles !
Le « blog des bonnes nouvelles » est une initiative qui tente, avec succès, de contrer les détours faciles de la morosité.
L’entreprise comme une galerie d’art !
Une augmentation de l’activité d’une entreprise implique très souvent un réaménagement des locaux de travail. C’est l’occasion de repenser l’espace en améliorant la sécurité et le bien-être des salariés.
Rester au top en hiver !
Les maux durant l’hiver sont nombreux. Les virus apprécient le froid et si le rhume hivernal est quasiment de rigueur, d’autres symptômes ne doivent pas être minimisés...
La méthode SOBANE !
La stratégie SOBANE de gestion du Bien-Être au travail a été développée par le Professeur Jacques Malchaire, Directeur de l'Unité Hygiène et Physiologie du travail de l'Université catholique de Louvain.
Faites du sport !
3 questions à Patrice Cristofini, Président - AFTIM
Le bien-être est guérisseur…
Interview : Alain Batarec, Médecin généraliste – Consultant en Santé publique
La qualité de vie au travail
La notion de qualité de l’emploi et du travail est évoquée pour la première fois en France, mais aussi en Europe, dans les années 70.
Massage en entreprise
Interview express: Corinne Gaudio – Présidente de la Fédération Française du Massage de Bien-être (FFMBE)
Une cure de lumière en hiver
A Paris, en décembre, les parisiens ne profitent en moyenne que de 50 h de soleil alors que le ciel reste totalement couvert environ 15 jours.
Un architecte dans l’entreprise
L'ergonomie est un souci constant pour l'architecte, qui doit prendre en considération à la fois le point de vue des personnes qui travailleront dans la future entreprise, mais également celui des clients qui y seront accueillis.
La sophrologie
Interview Express: Pascale Lecêtre – Infirmière en santé au travail /sophrologue
Les effets du rire !
Les études scientifiques montent que le rire a de multiples effets curatifs et préventifs.
Se sentir bien dans l’entreprise
Chaque salarié a besoin d’être reconnu dans ce qu’il fait et dans ce qu’il est. La reconnaissance dans le travail est un facteur d’épanouissement.