mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 19/12/2019

Les actus d'Agir Magazine

Cordistes : pour une pratique plus sûre

Le 19/12/2019

Les travaux réalisés au moyen de cordes présentent des particularités qui exposent les professionnels à des risques importants. Cette activité est donc très encadrée par le code du travail, et ne peut être mise en œuvre que de façon temporaire, lorsque l’évaluation des risques fait apparaître ce moyen comme le plus sûr.

Près de 10 000 salariés exercent cette activité dans des domaines aussi variés que : l’intervention sur monuments historiques, la sécurisation de façade, le nettoyage, l’agriculture ou la maintenance industrielle...

La direction générale du travail (DGT) et l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) ont adressé aux professionnels concernés, une note leur rappelant les règles en matière de sécurité, d’organisation du travail et de formation indispensables pour sécuriser les travailleurs.

Le donneur d’ordre, à l’initiative des travaux, doit au préalable procéder à une évaluation rigoureuse des risques tout au long du processus :

  • En amont de la commande, en définissant le plus précisément possible le projet et la réalisation des travaux, en réalisant et formalisant une étude préalable des risques environnementaux et techniques, et en choisissant une entreprise dotée des compétences nécessaires à la réalisation des travaux, dans le cadre de ses obligations légales ;
  • Lors de la préparation de l’opération, en mettant en œuvre avec le chef de l’entreprise intervenante une inspection commune préalable et en consignant les résultats et les mesures de prévention qui en découlent ;
  • Pendant les travaux, en organisant les mesures de prévention du risque professionnel en conséquence et en renouvelant notamment l’inspection commune en présence des sous-traitants concernés et de l’entreprise intervenante.
Toutes les actualités

Le dossier spécial d'AGIR Magazine n°85

La nutrition en entreprise

La santé et la qualité de vie au travail

La nutrition est un axe majeur de prévention primaire des maladies chroniques ou cardiovasculaires mais aussi un facteur de qualité de vie au travail et de maintien de la performance…

Le corps est notre premier outil de travail. Et notre alimentation est son carburant. « Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé », « mangez au moins 5 fruits et légumes par jour » ... Ces messages relayés dans les publicités sont issus du plan national qui vise à inciter les Français à mieux manger. Lancé le 30 janvier 2001, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a pour objectif général l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.

 
« Cet objectif général se décline en une trentaine d’objectifs spécifiques, explique la Direction Générale de la Santé. Ces objectifs spécifiques sont chiffrés et élaborés par le Haut Conseil de la santé publique sur la base d’une analyse de la situation actuelle dans la population et d’un avenir à 5 ans désirable et réaliste ». Le programme a été prolongé en 2006 ...



  • Facebook
  • Twitter


EN PARUTION !

AGIR Magazine
n°85

Parution :
Novembre / Décembre 2019


FEUILLETEZ AGIR MAGAZINE

Feuilletez Agir Magazine en ligne