mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 30/03/2021

Les actus d'Agir Magazine

Accord national interprofessionnel sur le télétravail

Le 30/11/2020

Un accord national interprofessionnel a été conclu jeudi 26 novembre 2020 par les organisations patronales et syndicales (sauf la CGT) sur le sujet du télétravail. Le texte "ni prescriptif, ni normatif", est mis à la signature des organisations syntdicales jusqu'au 23 décembre 2020. 

Ce nouveau texte permet de compléter et clarifier les règles applicables, tant en ce qui concerne le télétravail régulier que le télétravail en temps de crise. Les règles actuelles du télétravail étaient jusqu’à présent régies par l’accord national interprofessionnel de 2005, ainsi que par un ensemble de dispositions législatives dont certaines ont été modifiées par les ordonnances de 2017.

Il précise ainsi certaines règles relatives à la définition du champ des postes télétravaillables, au double volontariat, à la motivation du refus du télétravail par l’employeur, à la prise en charge des frais professionnels, à l’équipement et l’usage des outils numériques ou encore à la période d’adaptation du salarié en télétravail.
 
Il prend également en compte de nouvelles problématiques : l’adaptation des pratiques managériales au télétravail, la formation des managers, la nécessité du maintien du lien social et la prévention de l’isolement, la possibilité de mobiliser le télétravail pour accompagner le travailleur dans son rôle d’aidant familial.
 
Ce document prévoit enfin un ensemble de dispositions visant à accompagner la mise en place du télétravail en temps de crise. Il traite ainsi des modalités d’anticipation des mesures pour la continuité de l’activité, des voies de dialogue social et d’information des salariés, ainsi que de l’organisation matérielle et des équipements de travail.

Source : Ministère du Travail 
Toutes les actualités

Le dossier spécial d'AGIR Magazine n°92

Le télétravail en urgence

La santé et la qualité de vie au travail

La crise sanitaire a mis sur le devant de la scène le télétravail, à la fois comme outil de prévention face au risque de contagion et de protection des salariés, mais aussi comme moyen d’organisation et de production…

Alors qu’en 2017 seulement 3% des salariés télétravaillaient au moins 1 jour par semaine, le télétravail a concerné 34% des salariés durant le confinement de mars à mai 2020 et plus de 25% entre novembre et fin décembre 2020… En temps normal, le télétravail s’effectue la plupart du temps à temps partiel, la majeure partie de l’activité s’exerçant dans les locaux de l’entreprise. Il faut en effet veiller à ce que le télétravail ne coupe pas le salarié de son environnement professionnel, et de ses interactions avec le collectif, sinon il peut devenir une source de risque psychosocial (lire plus loin).

Avec la crise sanitaire, les notions de volontariat et de temps partiel ont été plus que bousculées puisque les circonstances n’ont pas permis l’anticipation nécessaire à un déploiement serein du télétravail. L’urgence a souvent contraint entreprises et salariés à s’organiser tant bien que mal, et le télétravail, souvent à temps complet, a parfois été plus vécu c ...



EN PARUTION !

AGIR Magazine
n°92


FEUILLETEZ AGIR MAGAZINE

Feuilletez Agir Magazine en ligne