mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 05/01/2021

Les actus d'Agir Magazine

Accord national interprofessionnel sur le télétravail

Le 30/11/2020

Un accord national interprofessionnel a été conclu jeudi 26 novembre 2020 par les organisations patronales et syndicales (sauf la CGT) sur le sujet du télétravail. Le texte "ni prescriptif, ni normatif", est mis à la signature des organisations syntdicales jusqu'au 23 décembre 2020. 

Ce nouveau texte permet de compléter et clarifier les règles applicables, tant en ce qui concerne le télétravail régulier que le télétravail en temps de crise. Les règles actuelles du télétravail étaient jusqu’à présent régies par l’accord national interprofessionnel de 2005, ainsi que par un ensemble de dispositions législatives dont certaines ont été modifiées par les ordonnances de 2017.

Il précise ainsi certaines règles relatives à la définition du champ des postes télétravaillables, au double volontariat, à la motivation du refus du télétravail par l’employeur, à la prise en charge des frais professionnels, à l’équipement et l’usage des outils numériques ou encore à la période d’adaptation du salarié en télétravail.
 
Il prend également en compte de nouvelles problématiques : l’adaptation des pratiques managériales au télétravail, la formation des managers, la nécessité du maintien du lien social et la prévention de l’isolement, la possibilité de mobiliser le télétravail pour accompagner le travailleur dans son rôle d’aidant familial.
 
Ce document prévoit enfin un ensemble de dispositions visant à accompagner la mise en place du télétravail en temps de crise. Il traite ainsi des modalités d’anticipation des mesures pour la continuité de l’activité, des voies de dialogue social et d’information des salariés, ainsi que de l’organisation matérielle et des équipements de travail.

Source : Ministère du Travail 
Toutes les actualités

Le dossier spécial d'AGIR Magazine n°91

Les incivilités au travail

La santé et la qualité de vie au travail

Les incivilités sont en constante augmentation dans notre société, dans la vie quotidienne comme au travail. Un phénomène parfois méconnu dans la sphère professionnelle, qui est pourtant une source de risques sévères pour le salarié et l’entreprise toute entière…

Les incivilités sont l’expression d’un manque de civisme, dans la vie quotidienne mais aussi au travail. L’augmentation des comportements indélicats, voire hostiles, contribue insidieusement à la dégradation des relations professionnelles, parfois jusqu’à la crise. Dans la sphère professionnelle, les incivilités sont peu ou mal définies sur le plan juridique, et il est parfois difficile de les caractériser car leur perception compte souvent autant que la gravité ou la fréquence des incidents.

Il faut toutefois distinguer les incivilités des violences, comme les injures, les menaces ou les agressions physiques qui relèvent du code pénal et constituent des infractions.  D’une manière générale, on définit une incivilité comme une atteinte aux règles de la vie sociale. Elle peut se manifester de plusieurs manières : un manque de courtoisie, une attitude inappropriée, des sous-entendus désobligeants, des signes de mépris, un langage grossier. Les incivilités portent préjudice à la personne qui les subit, mais ell ...



EN PARUTION !

AGIR Magazine
n°91


FEUILLETEZ AGIR MAGAZINE

Feuilletez Agir Magazine en ligne