mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 21/06/2017

Les actus d'Agir Magazine

CMR : un tableau pratique et à jour...

Le 09/01/2017

L’INRS propose un tableau qui recense l’ensemble des substances cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR). Ce fichier, mis à jour régulièrement, inventorie les substances classées de manière harmonisée CMR et leur catégorie (1A : CMR avéré, 1B : CMR supposé et 2 : CMR suspecté).

Il permet d’accéder à une information exhaustive et à jour de ces substances sous un format facilement utilisable et exploitable (Excel). Pour chaque substance, on y trouve :
  • son numéro CAS (Chemical abstracts service) et son numéro d’index ID  identification au sein de l’annexe VI du règlement CLP
  • le numéro de sa dernière modification (appelé ATP)
  • le numéro du tableau de maladie professionnelle du régime général s’il fait clairement mention d’un effet cancérogène
  • la classification en cancérogène, mutagène et/ou toxique pour la reproduction.
NB : Les informations figurant dans ce tableau n'ont pas de valeur juridique, le règlement CLP étant la seule référence légale.
 
En savoir plus
Toutes les actualités

Le dossier spécial d'AGIR Magazine n°70

Le burn out, nouveau mal du siècle ?

La santé et la qualité de vie au travail

Le sujet du burn out n’a cessé de s’inviter, ces derniers mois, sur les plateaux télé, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, au cours de la campagne présidentielle. Si l’épuisement professionnel fait tant parler de lui, c’est qu’il touche un nombre croissant de personnes, sans distinction de catégories professionnelles. Malgré tout, ce phénomène complexe est loin d’être bien connu.

Tapez le mot « burn out » dans votre moteur de recherche, visualisez les « images » et une photo apparaît en multiples exemplaires : un homme (ou une femme), en costard-cravate (ou tailleur), s’écroule sur son bureau, au milieu de piles de dossiers. Mais que cache cette image d’Epinal ? De multiples ouvrages ont cherché à nous éclairer sur ce « mal du siècle ». Sans avoir réussi, jusqu’à présent, à en donner une explication admise par le plus grand nombre. Il faut dire que le sujet est plutôt récent. Ce n’est qu’en 1959 que le psychiatre français Claude Veil introduit le concept « d’épuisement professionnel ». Il faut attendre les années 1970 pour que le terme de « burn out » ou « syndrome d’épuisement professionnel » apparaisse. Le choix du mot « syndrome » n’est d’ailleurs pas anodin. Il associe le burn out à un « ensemble de signes, de symptômes, de modifications (…) d'apparence parfois disparate mais formant une entité reconnaissable qui, sans présager obligatoirement des causes de ces manifestations, permettent d'orie ...


  • Facebook
  • Twitter

EN PARUTION !

AGIR Magazine
n°70

Parution :
Mai / Juin 2017


FEUILLETEZ AGIR MAGAZINE

Feuilletez Agir Magazine en ligne